Recrutement

Tendances RH 2020 : réussissez le recrutement de vos talents

Les RH et le recrutement en général sont en pleine transformation, tant par les outils utilisés que par les approches toujours plus innovantes. Tour d'horizon des tendances RH 2020.

Les tendances du recrutement en 2020

Des écoles des métiers du digital ouvrent chaque année, des e-formations sortent en ligne chaque jour, des passionnés native digital montent en compétences chaque instant... Pourtant, il n'a jamais été aussi difficile de recruter de vrais talents. La pénurie et le turn-over des top développeurs existent depuis plusieurs années. Mais voilà que le problème s'étend à tous les secteurs : un vrai casse-tête pour les entreprises ambitieuses.

Comment trouver vos collaborateurs en 2020 ? Sur quelles stratégies RH miser pour rester au top ou pour accompagner la croissance de votre business ? Voici les tendances RH 2020.

Connecter les meilleurs talents avec les plus belles entreprises

Inbound marketing RH : séduire pour attirer les talents


Selon une étude de RegionsJob, "83 % des candidats consultent des informations sur l’entreprise avant de postuler". On comprend bien que ces dernières ont besoin de se mettre en avant afin de soigner leur image pour attirer les candidats naturellement. L'inbound marketing appliqué aux RH et le travail de la marque employeur deviennent des standards pour exister aux yeux des futurs candidats.

Se démarquer pour retenir l’attention

Cette stratégique de marque employeur ne repose pas uniquement sur l'aspect recrutement mais prend en compte :

  • l'identité employeur : ses valeurs, son identités, ses rituels..
  • l'image employeur : comment est perçue l'entreprise par les collaborateurs et par le monde extérieur (écoles, médias ..)
  • les pratiques employeur : la culture de l'entreprise en terme de management ou même RH.

Certaines entreprises ont une imagination débordante pour faire la différence. Spotify, par exemple, qui a créé une playlist "Join the Band" qui vise à attirer les talents au travers d'un "message codé" constitué de titres de musique.


Séduire les candidats

La marque employeur a besoin de se montrer engageante dès le premier échange. Une tendance actuelle pour toucher les millennials est de jouer sur la complicité. Le ton du DRH s’adoucit, les moyens de communication qui suscitent l’interactivité et la spontanéité, sont privilégiés. La chatbox, les forums, les réseaux sociaux, sont de plus en plus utilisés, comme support pour les échanges préalables à l’entretien d’embauche.

Fidéliser les meilleurs collaborateurs : que veulent-ils vraiment ?

Les tentations de changer d'environnement de travail sont toujours plus grandes pour les profils du numérique. Entre les recruteurs qui les sollicitent tous les jours leur offrant monts et merveilles, l'ambition grandissante de se lancer dans un projet entrepreneurial, ils n'ont plus grands remords à quitter leur entreprise. Ces dernières font face à un vrai enjeu de fidélisation

Les leviers de fidélisation sont toujours plus nombreux : un salaire attractif, un environnement de travail moderne et convivial, des aménagements pour la vie de famille ou personnelle (place en crèche, télétravail, avantages sociaux et fiscaux…), le parental act pour le congé 2ème parent, la fameuse QVT (la qualité de vie au travail) etc..

Au delà de tout cela, il est indispensable pour les entreprises d'être à l’écoute de ses collaborateurs.


Participer à l’évolution de l’entreprise


Les collaborateurs ont envie de participer pleinement à un projet, d’apporter leur expertise pour soutenir la croissance de l’entreprise.
C’est sur ce constat qu’Olivier Cagnac, DRH de Exterion Media, a imaginé un “Passeport Digital”. Cet outil lui a valu le Prix du DRH numérique, attribué par l’ANDRH, en novembre 2019. Il apporte “à ses collaborateurs les moyens de contribuer activement au processus de transformation stratégique pour accélérer le virage de l’entreprise vers la communication digitale et ainsi renouer avec la croissance de ses activités.”
Chaque top-collaborateur doit pouvoir constater, et non pas seulement ressentir, qu’il est un rouage indispensable de la croissance de son entreprise.


Accompagner l’évolution de hauts potentiels

Les jeunes talents, encore plus que les autres, ont envie d’évoluer, d’apprendre, de monter en compétences. Force est de constater que la durée des programmes auxquels prétendent ces employés, augmente. Les summer camps, les séminaires et les workshops ne suffisent plus. Ces nouveaux programmes destinés aux profils à hauts potentiels, incluent du coaching, du mentoring des learning expeditions, du co-développement, sur plusieurs mois.
L’objectif est de former les employés les plus prometteurs pour leur permettre d’évoluer, soit dans leur domaine, soit sur des postes de management et de direction. La plupart des entreprises qui font ce pari proposent leur propre programme.
Ce type d’accompagnement permet de fortement diffuser la culture de l’entreprise et de proposer une formation sur mesure. Un investissement rentabilisé à moyen terme, du fait de l’efficacité du collaborateur et de sa fidélité renforcée.

Culture digitale, réseaux sociaux 2ème génération, mobile device


La culture mobile et la communication 100% digitale prennent encore de l’ampleur, dans les différentes strates du management RH.

Dans le cadre du recrutement

Comme nous le disions plus haut, le storytelling de la marque employeur passe aujourd'hui quasi uniquement par les canaux digitaux. On note une percée d’Instagram, de Snapchat et de TikTok qui ont la particularité d’être essentiellement mobile friendly et surtout très connectés à la nouvelle génération. L'idée est évidemment de donner envie aux jeunes talents de s'intéresser à votre entreprise et de retenir leur attention.

L’échange entre les candidats et les recruteurs s'est depuis longtemps digitalisé, mais on ne peut définitivement plus faire l’impasse des outils de communication instantanée. Les applications mobiles des messageries des réseaux sociaux rendent l'échange plus spontané et réactif. Il n'est plus étonnant d'échanger par SMS ou Whatsapp avec les candidats.


Pour véhiculer l'esprit d'entreprise et parfaire l'expérience-collaborateur

Une des objectifs du management RH actuel est de favoriser l'esprit d'équipe. On voit, de plus en plus, naître des communautés sur Whatsapp, internes à l'entreprise, ainsi que la recrudescence d'outils de communication et de collaboration dans la veine de Slack comme Teams, Workplace etc.

Ce type d’échanges, à l’allure un plus informelle est fédérateur. C’est un excellent moyen pour encourager la culture d’entreprise et même de véhiculer la marque employeur. C'est le pari qu'a réussi Blablacar, en ouvrant la fenêtre sur les coulisses de la société, donnant à voir un esprit de travail tendance et dynamique.

La digitalisation n'a de cesse de trouver des champs d'application. Les parfums Christian Dior proposent aujourd'hui à leurs collaborateurs une application mobile interne globalisante, « Digitale Addict » (Prix ANDRH 2019), qui donnent accès à la fois à des applications formatives, à une arène de jeux entre employés et à un agenda d'événements numériques inspirants.

Pour proposer une autre façon de travailler

De nombreux outils collaboratifs sont apparus pour faciliter le travail en remote et garantir la performances du travail à distance. Ainsi, le télétravail et le home office sont une solution pour offrir une flexibilité aux talents. De plus, avec la digitalisation complète de certains métiers, l’entreprise a accès à des talent sans limite géographique, ainsi qu’à la “Gig Economy” des freelances (graphistes, référenceurs...).


La recommandation par les paires


La fameuse "guerre des talents" ne touchent plus uniquement les métiers Tech mais s'est généralisée à l'ensemble des métiers de l'entreprise : Marketing, Business, Produit .. Les talents sont sur-sollicités et répondent de moins en moins aux messages de recruteurs et chasseurs de tête. 

Il est nécessaire de trouver de nouveaux moyens d'attirer leur attention et d'initier un échange fructueux.

Le sourcing par cooptation

Cette méthode continue de faire ses preuves et reste une solution plébiscitée pour identifier des profils talentueux, avec des compétences bien précises. On voit de plus en plus de plateformes de cooptation, qui permettent aux salariés de recommander des connaissances et de prendre part au recrutement de leur entreprise.

Les meilleurs talents ne cherchent pas

Sur le papier, ces campagnes de cooptation sont très intéressantes car elles impliquent les salariés qui deviennent des ambassadeurs de la marque mais se pose les questions de la qualité, de la pertinence des profils recommandés et aussi de l'engagement des salariés dans la pratique. L'intérêt de la prime de cooptation passe parfois avant le respect du profil recherché ce qui peut au final desservir le service RH de l'entreprise qui prendra du temps à passer en revue les candidats recommandés avec un faible taux de conversion.

Avizio propose une autre forme de recommandation, cette fois-ci via un réseau de top manager qui ouvrent les portes de leur propre réseau personnel et permet ainsi de faire émerger des talents, souvent hors marché.

Data, automation et logiciels d’acquisition de talents : l’IA de plus en plus prometteuse


Comme nous l’avons mentionné plus haut, le turn-over et les besoins en formation sont importants. Dans cette optique, l’intelligence artificielle prend encore de l’ampleur. 

Ces cinq dernières années ont vu exploser les outils innovants de collecte de data, de tests et logiciels d’analyses en tous genres. Depuis 2018, les entreprises de la HRTech lèvent des fonds importants pour parfaire et mettre sur les rails les modèles d’IA. L’Oréal, par exemple, est passé à l’action avec un Chatbox conversationnel qui réalise une première sélection des candidats pour optimiser le tri des milliers de CVs reçus pour chaque offre d'emploi.

Gagner du temps et être performant

L’objectif de l’IA est ambitieux : gagner à la fois du temps, de la performance et de l’argent. Souvent rattachée à des bots, elle promet d’améliorer la prise en charge des tâches répétitives de la RH et de rendre plus accessible des moyens de formation novateurs.

Mais le véritable enjeu réside dans l’anticipation des besoins de l’entreprise, pour coller au plus près des besoins en RH. Les différents managers auront leur rôle à jouer. En entrant les prévisions de développement et de projets, l’IA saura définir quels profils de candidats chercher et quand commencer le recrutement. 

L’analyse de data devient donc un allié majeur de la stratégie RH. Bien sûr, cela reste et restera toujours un outil au profit de l’expertise du DRH et ses collaborateurs. Mais l’IA et l’externalisation de certaines missions, lui libéreront du temps pour les tâches de management, impossibles à déléguer à des robots !


Découvrir Avizio

Restez informé !

Et recevez nos dernières actualités.